Skip to main content

La poussière libérée du noyau se déplace généralement à une vitesse relativement faible par rapport au noyau.
Elle suivra donc plus ou moins l'orbite du noyau cométaire, c.-à-d., une trajectoire elliptique ou parabolique incurvée.

Poussée par la lumière du Soleil

Les poussières sont souvent de petites tailles, le diamètre habituel d'un grain de poussière étant de 0,001 millimètre. En raison de leur grand rapport surface/masse, ces grains sont très sensibles à la pression de radiations solaire, c.-à-d., la pression exercée par la lumière du Soleil sur ces particules.

Les grains de poussière seront donc poussés derrière la comète formant une queue diffuse de poussière, suivant plus ou moins le trajet de l'orbite incurvée. Le degré de déviation de la poussière par rapport à l'orbite de la comète dépend de la taille des grains de poussière.

La poussière reflète la lumière du Soleil

Cette queue de poussière a un aspect blanc jaunâtre, car les particules de poussière reflètent simplement la lumière du Soleil incidente. Sur la photo de la comète Hale Bopp (Observatoire National d'Astronomie du Japon), on distingue clairement la queue de plasma très structurée de couleur bleuâtre et la queue incurvée et diffuse de poussière de couleur blanche.

Image de la comète C / 1995 O1 (Hale-Bopp), prise le 04 avril 1997. Source: E. Kolmhofer, H. Raab; Observatoire Johannes-Kepler, Linz, Autriche