Skip to main content

Pour étudier la physique et la chimie de la Terre, des atmosphères planétaires et de l'espace interplanétaire, l’institut utilise des instruments installés au sol ou intégrés dans des ballons, des fusées et des satellites.

Conception et fabrication d'instruments de mesure utilisés dans la recherche atmosphérique

Ingénierie électronique

L'électronique joue un rôle clé dans de nombreux instruments installés au sol ou dans l'espace : ceux-ci sont en effet souvent commandés à distance par une télécommande numérique, produisent des données numériques ou disposent d'une certaine intelligence interne.

Ingénierie mécanique

Les composants électroniques et optiques essentiels des instruments doivent être protégés par des éléments de structure. La plupart des instruments contiennent également des pièces mécaniques nécessaires à leur fonctionnement. Il s’agit là du domaine des ingénieurs mécaniciens et du personnel technique de l'IASB.

Tests

Qu’ils soient fabriqués en interne ou fournis par l'industrie, les accessoires mécaniques et électroniques doivent être testés avant d'être intégrés dans l'instrument. À cet effet, l’équipe d’ingénierie utilise des installations de test, comme des chambres à vide thermique

Logiciels

Aujourd'hui, presque tous les instruments spatiaux intègrent des microprocesseurs ou une forme d'intelligence interne basée sur un microprocesseur ou un dispositif programmable. 

Pour utiliser des instruments basés au sol et dans l'espace, il est essentiel de disposer du logiciel approprié. Les instruments spatiaux, et souvent les équipements au sol, sont commandés à distance.

Lorsque les instruments de mesure atmosphérique sont utilisés

Gestion des opérations et des données

Dès qu'un instrument spatial est lancé et opérationnel, une nouvelle série de tâches apparaît. Toutes les observations doivent être méticuleusement planifiées à l'avance. Les opérations de l'instrument en vol dépendent de différents paramètres, tels que les conditions de mesure, et son bon fonctionnement repose entièrement sur l'exécution précise des télécommandes. 

Le retour de l'énorme quantité de données représente également un défi : il faut organiser et stocker ces données. Il faut également les convertir dans des formats accessibles aux scientifiques. Un bon archivage des données est nécessaire pour faciliter le travail des scientifiques, qui se chargent d’analyser ces données.

Maintenance

Les équipements au sol et les versions de test des expériences spatiales présentent souvent une longue durée de vie. Pour les conserver en un état optimal, un entretien régulier est indispensable.

L'instrument NOMAD (Nadir and Occultation for MArs Discovery) pour la recherche atmosphérique sur Mars.