Skip to main content

Les aurores polaires

Bleues, vertes, rouges. Sinueuses, diffuses, en forme de draperies… Les aurores polaires résultent de la capture ou de la déviation des particules chargées en provenance du Soleil par la magnétosphère terrestre. Ces particules se déplacent alors vers les couches plus basses de l’atmosphère en suivant les lignes du champ magnétique terrestre.

Quand elles percutent les particules neutres de notre atmosphère, ces dernières sont alors excitées. Résultat : elles émettent de la lumière et c’est ainsi qu’au-delà d’un certain seuil, les aurores deviennent visibles à l’œil nu.

Ce type de phénomène est surtout visible dans les hautes latitudes. L’essentiel des aurores se produisent en effet dans ce qu’on appelle l’ovale auroral qui encercle la Terre à une latitude comprise entre 12 et 22 degrés autour des pôles magnétiques. En Europe, ce sont surtout les Scandinaves qui peuvent apprécier ce type de spectacle.

Mais il arrive que même en Belgique, à quelque 40 degrés de latitude du pôle Nord, des aurores soient visibles. Cela se produit principalement lors du maximum d’activité solaire.

Aurore. Crédits, Alexander Gerst, ISS.
Lumières polaires (aurores) sur le nord du Canada (copyright ESA/NASA)