Skip to main content
2021-06-11

L’Institut royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB) fournira un instrument – VenSpec-H –à la future mission M5 de l’ESA, EnVision, qui vient d’être sélectionnée par l’Agence Spatiale Européenne. Suivant de peu l’annonce faite par la NASA de retourner en force vers Vénus avec deux missions d’exploration, l’ESA vient en effet d’annoncer son choix pour la prochaine mission de classe M.

Vénus est souvent décrite comme la petite sœur de la Terre ayant tourné au cauchemar : de taille semblable, Vénus possède une atmosphère composée de gaz carbonique et de nuages d’acide sulfurique, avec à sa surface des conditions de température et de pression extrêmes, puisqu’on y avoisine les 450°C et 90 fois la pression atmosphérique terrestre.

L’instrument VenSpec-H observera l’atmosphère de Vénus dans l’infra-rouge pour mesurer les abondances de gaz en trace, comme la vapeur d’eau, le monoxyde de carbone ou le dioxyde de soufre, qui pourraient être liés au volcanisme ou à d’autres processus de surface. VenSpec-H fait partie d’une suite de spectromètres – VenSpec – qui sondera l’atmosphère depuis la surface jusqu’au-dessus des nuages. Ces instruments permettront de faire le lien entre les changements observés de la surface et l’atmosphère, ainsi que son évolution.

L’Institut Royal d’Aéronomie Spatiale de Belgique a une longue histoire dans l’exploration de Vénus, puisqu’il avait déjà fourni l’instrument SOIR pour la mission Venus Express, en orbite de 2006 à 2014. VenSpec-H sera construit en étroite collaboration avec l’industrie –OIP, Audenarde - et avec un consortium international constitué de chercheurs et d’industries aux Pays-Bas, en Espagne, Suisse et Portugal.

La mission EnVision devrait être lancée en 2031-2032 et mettra 15 mois pour atteindre Vénus. Après plusieurs mois d’aérofreinage, l’orbiteur se placera sur une orbite circulaire autour de la planète et commencera ses observations. La mission devrait se poursuivre pendant quatre années. En plus de VenSpec, EnVision emportera aussi un radar à ouverture synthétique (SAR) fourni par la NASA ainsi qu’un radar sondant la sous-surface.

Plus d’information sur la mission: www.envisionvenus.eu

EnVision orbiting Venus
EnVision en orbite autour de Vénus. ©ESA/Paris Observatory/VR2Planets

Contact

Dr Ann Carine Vandaele
IASB Équipe de recherche “Atmosphères planétaires”
VenSpec-H Principal Investigator
E-mail : a-c (point) vandaele (arobase) aeronomie (point) be

Dr Séverine Robert
IASB Équipe de recherche “Atmosphères planétaires”
VenSpec-H Instrument Scientist
E-mail : severine (point) robert (arobase) aeronomie (point) be

Remerciements

L’IASB souhaite remercier le support de BELSPO (Belgian Science Policy Office) à la mission et en particulier à l’instrument VenSpec-H.

News image 1
News image legend 1
L'IASB enverra un instrument vers Vénus. L'instrument VenSpec-H volera avec la mission EnVision, qui vient d'être sélectionnée par l'ESA et dont le lancement est prévu en 2031-2032.
©NASA/JAXA/ISAS/DARTS/Damia Bouic/VR2Planets
News image 2
News image legend 2
La planète Vénus comme étoile du matin dans le ciel avant le lever du soleil. Bien que la Terre et Vénus se ressemblent à bien des égards, la deuxième planète du système solaire est encore entourée de nombreuses inconnues. La mission EnVision de l'ESA vise à changer cela.
Source: PxHere