Skip to main content

Le secret des couleurs

La couleur des aurores nous renseigne sur les éléments chimiques de notre atmosphère qui sont excités par les particules du vent solaire. Les « lignes » de certaines aurores ne sont autres que la matérialisation des lignes du champ magnétique terrestre où sont accélérés les protons et les électrons du plasma solaire.

Les diverses couleurs que peuvent prendre ces aurores trahissent les régions de l’atmosphère supérieure qui sont excitées ainsi que le degré d’accélération des particules:

  • Au-dessus de 200 kilomètres d’altitude, les aurores sont plutôt rougeâtres. Elles résultent de l’excitation de l’oxygène atomique par les électrons du plasma.
  • Entre 100 et 200 km d’altitude, c’est l’azote ionisé qui est excité. Il émet à son tour des électrons secondaires qui vont s’en prendre à l’oxygène, ce qui génère du bleu et du vert.
  • Enfin, aux altitudes inférieures à 100 kilomètres, les molécules d’azote « victimes » du vent solaire colorent le ciel en mauve.
Aurora. Image credits Juan Carlos Casado.
Aurore Boréale. (Image credits: Crey – CC BY 2.0)