BIRA 50 jaar
Deze website in het Nederlands bekijkenView this website in English Zoeken

Atmosphère et biosphère

Etudes des émissions de gaz en traces à l’aide de mesures en laboratoire et sur le terrain

Afin d'améliorer continuellement la qualité des observations sur le terrain dans le domaine de la spectrométrie optique ou de la spectrométrie de masse, les scientifiques de l'IASB ont toujours été conscients de la nécessité de combiner à la fois des observations in situ et des études en laboratoire, pour parvenir à modéliser les processus physico-chimiques fondamentaux, en appui aux techniques de mesure spécifiques.Tree

Ces dernières années, les études du laboratoire de spectrométrie de masse et les mesures effectuées sur le terrain ont surtout porté sur la quantification des émissions de composés organiques volatils d’origine biogénique (BVOCs) massivement produites par les arbres.

À l'échelle mondiale, d'énormes quantités de ces composés, par ailleurs très réactifs, sont libérées dans l'atmosphère. Leur oxydation, en présence d'oxydes d'azote, est connue pour mener à la formation d'ozone et d’aérosols organiques secondaires (SOA), qui affectent significativement la qualité de l'air, mais aussi le climat depuis qu’un lien a clairement été démontré entre l’augmentation future de ces composés et le réchauffement des températures de surface.

Mesure des émissions d'espèces communes d'arbre en Belgique

Depuis 2007, l'IASB effectue des mesures des émissions de BVOC à partir d'essences d’arbres communes en Belgique (principalement le hêtre commun d’Europe, Fagus sylvatica L.), ceci dans le cadre du projet IMPECVOC, en étroite collaboration avec l'Université de Gand et l'Université de Liège (Gembloux Agro-Bio Tech).

Impecvocthumb
Impecvocthumb
Impecvocthumb
Impecvocthumb
Impecvocthumb
Impecvocthumb
Impecvocthumb

Retour à l'article principal Mesure des émissions d'espèces communes d'arbre en Belgique

 

Link naar de website van het Federaal Wetenschapsbeleid
Link naar de Federale Portaalsite