BIRA 50 jaar
Deze website in het Nederlands bekijkenView this website in English Zoeken
Nouvelles 2013 Suivez-nous sur
Volge ons op Facebook en Twitter Volg ons op FacebookVolg ons op Twitter Volg ons op Facebook Volg ons op Twitter

 

Contribution de la météorologie spatiale au lancement de Gaia

Gaia18 décembre 2013 - Le jeudi 19 décembre à 10h12, le satellite Gaia de l'ESA sera lancé depuis le centre spatial de Kourou en Guyane française (Amérique du Sud). Gaia fournira les cartes 3D les plus grandes et les plus précises de la galaxie.

Le «Bureau de la météo spatiale» à Uccle aide l’ESA avec les prévisions les plus récentes pour le lancement.

Gaia doit déterminer les positions, les distances et les vitesses de plus d’un milliard d'étoiles avec une grande précision.

L'article complet sur la Contribution de la météorologie spatiale au lancement de Gaia

 

 

30 ans de la mission historique Spacelab-1

28 novembre 2013 - Il y a 30 ans, le premier laboratoire spatial européen, Spacelab, était lancé à bord de la navette Columbia du Centre spatial Kennedy, en Floride.

Cette mission était historique à plusieurs égards. En effet, c’était la première fois que la navette transportait un équipage de six personnes, dont Ulf Merbold, le premier astronaute de l'Agence Spatiale Européenne (ESA), premier astronaute non-américain à voler à bord de la navette spatiale. 

Spacelab Space Shuttle

C’était aussi le premier vol du Spacelab, le premier laboratoire spatial européen, une installation permettant aux scientifiques de mener des expériences sur et à partir de la navette en orbite.

Article complet sur Spacelab-1

 

 

10ème édition de la “European Space Weather Week” (ESWW)

La semaine prochaine, plus de 350 scientifiques, opérateurs de satellites et gestionnaires de réseau de distribution d’énergie se réuniront à Anvers pour la 10ème édition de la “European Space Weather Week” (ESWW), la semaine européenne de météorologie spatiale.

Au cours de ce congrès international, ils aborderont les thèmes de la vulnérabilité et de la résilience de notre société lors de conditions extrêmes en météo spatiale.

ESWW

La recherche scientifique qui s’intéresse aux causes des tempêtes solaires, à l’organisation stratégique des données décrivant le Soleil, l’Espace, la Terre et son environnement, ainsi que la surveillance permanente de la météo spatiale doivent nous aider à trouver une réponse appropriée à la menace et aux conséquences de la météo spatiale.

Détails sur le ESWW congress website

 

 

Le projet Cluster, auquel participe l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique, nous montre les interactions entre la plasmasphère et les ceintures de Van Allen

18 Septembre 2013 - La bulle invisible créée par le champ magnétique terrestre, la magnétosphère, est étudiée par les missions spatiales depuis plus d'un demi-siècle.

Une des premières découvertes scientifiques dans l'espace était l'existence de deux ceintures de radiation en 1958. Une autre région de la magnétosphère interne, la plasmasphère, a quant à elle été découverte à la fin des années 50. Une nouvelle contribution sur les liens entre ces deux régions a été faite par une équipe de physiciens, dirigée par Fabien Darrouzet de l’IASB.

Article complet : "Interactions entre la plasmasphère et les ceintures de Van Allen"

 

 

L’Organisation Météorologique Mondiale utilise des résultats de l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique pour surveiller le trou d'ozone

16 septembre 2013 est la “Journée Internationale de la Protection de la couche d’ozone” des Nations Unies, en commémoration de la signature du Protocole de Montréal, le 16 septembre 1987. Ce Protocole est l’exemple type d’une coopération globale réussie sur un problème environnemental complexe.

Antarctic Ozone BulletinIl a permis de réduire les niveaux atmosphériques des substances qui détruisent l’ozone, et d'après les projections de modèles climatiques la couche d'ozone devrait être totalement « guérie » vers 2050.

En attendant, le trou d’ozone continue à apparaitre en Antarctique chaque année pendant le printemps local. Son évolution est rigoureusement suivie par l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), institution de l'ONU en charge de la surveillance de l'atmosphère.

Chaque année, entre août et novembre, le Secrétariat de l’OMM publie des bulletins d' information sur la situation de la couche d’ozone au-dessus de l’Antarctique. Ces bulletins utilisent des observations prises à partir du sol et de satellites. Cette année ils exploitent aussi les données délivrées chaque jour par le modèle BASCOE qui a été développé à l’Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique.

Communique de presse Journée internationale de l'ozone 2013

 

 

EPT fournit ses premières données avec succès !

11 septembre 2013 -L'instrument EPT (Energetic Particle Telescope) conçu par un consortium incluant l'IASB, le CSR (Center for Space Radiations) à l'UCL et QinetiQ Space et lancé le 7 mai 2013 sur le satellite PROBA-V, est un spectromètre compact et modulaire ayant pour objectif de détecter les particules énergétiques de l’espace. La gestion des données est assurée par le B.USOC.

AnomalieCet instrument a commencé à donner ses premières mesures des radiations dans l'environnement spatial de la Terre à basse altitude. Les premières cartographies des flux de protons et d'électrons montrent bien l'anomalie Sud Atlantique. Une analyse plus approfondie des observations est en cours.

"Les nouvelles mesures de l’EPT permettront d'améliorer les modèles de radiations spatiale." précise Viviane Pierrard, responsable scientifique de l'instrument à l'IASB. Cet instrument a pu être réalisé grâce à l'équipe des ingénieurs de l'IASB, et spécialement Jeroen Maes, Sabrina Bonnewijn, Emiel Van Ransbeeck et Eddy Neefs.

 

 

Cluster découvre le vent plasmasphérique

10 juillet 2013 - Une preuve de l'existence du vent plasmasphérique, qui avait été proposé théoriquement il y a plus de 20 ans par le scientifique de l'IASB Joseph Lemaire et le scientifique Robert Schunk de l'Université d'État de l'Utah, a été découvert par la mission Cluster de l'ESA.

MagnetosphereCe vent régulier qui s'échappe de la plasmasphère de la Terre a été confirmé par le Dr. Iannis Dandouras, de l'Institut de Recherche en Astrophysique et planétologie de Toulouse (France).

«Cette découverte confirme que l'ionosphère et le plasmaphère de la Terre remplissent la région extérieure de la magnétosphère sur une base régulière et non seulement pendant les périodes actives." : dit Iannis Dandouras.

Cette découverte est essentielle pour comprendre la dynamique de la magnétosphère, et aussi pour comprendre les mécanismes physiques sous-jacents de certains phénomènes de météorologie spatiale, modélisés par l'équipe de physique spatiale de l'IASB depuis plusieurs années. Cela permet d'étudier en détail la perte atmosphérique de la Terre et de comparer avec des phénomènes similaires qui se produisent sur d'autres planètes dans le système solaire.

Plus d'info:

 

 

Portes ouvertes mai 2013

Portes Ouvertes Mai 2013
Images Samedi - Images Dimanche

 

 

Lancement ce 7 mai 2013 à 4h du satellite PROBA-V muni d’un spectromètre belge

EPT30 avril 2012 - Un consortium réunissant l’UCL (Université catholique de Louvain), l’IASB (Institut d’Aéronomie Spatiale de Belgique) et Qinetiq Space avec l’appui de l’ESA (European Space Agency) et Belspo (Politique Scientifique Fédérale), a mis au point un nouvel instrument : l’EPT (Energetic Particle Telescope).

Ce spectromètre compact et modulaire a pour objectif de mesurer avec précision le flux des particules énergétiques de l’espace.

Communique de presse EPT

 

 

 

Cinq années de mission pour l’instrument SOLAR/SOLSPEC

4 avril 2013 - L’instrument spatial SOLAR/SOLSPEC fête ses cinq années de mise en orbite. Cet instrument franco-belge est spécialisé dans du flux solaire absolu depuis l’espace.

SOLAR-SOLSPECC’est une version reconfigurée pour des missions de longue durée d’un instrument ayant participé à 5 missions spatiales ces 30 dernières années.

Il est à présent intégré à la charge utile SOLAR, arrimée à l’extérieur du module européen COLUMBUS de la Station Spatiale Internationale (ISS). Il effectue des mesures solaires régulières depuis cinq ans, apportant ainsi une longue série de résultats utiles pour la recherche en climatologie et en physique solaire. La mission sera prolongée jusqu’en 2017.

Communiqué de presse 5 ans SOLSPEC

 

 

Le nouveau Centre de Météorologie Spatiale de l’ESA s’ouvre à Bruxelles

3 Avril 2013 - Ce matin, l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et le « Solar-Terrestrial Centre of Excellence » (STCE) ont présenté aux médias le nouveau centre européen de météo spatiale.

SPENVISLe centre a été conçu dans le cadre du programme de surveillance de l'espace de l'ESA (Space  Situational Awareness SSA). Le « SSA Space weather Coordination Centre » (SSCC) sera le centre névralgique européen en météorologie spatiale.  

Situé au Pôle Espace à Bruxelles, le SSCC inclut le premier service d’assistance européen en météo spatiale et, par ce biais, offre un accès rapide à un panel d’experts en:

  • météorologie solaire
  • météorologie ionosphérique
  • environnement géomagnétique
  • environnement radiatif orbital

Ceci est rendu possible par la mise en réseau et le renforcement des expertises reconnues au niveau européen. 

 

 

EPT sur Proba-V

EPT26 mars 2013 - L’EPT (Energetic Particle Telescope) est un spectromètre compact et modulaire qui a pour objectif de détecter les particules énergétiques de l’espace.

L’instrument :

  • est conçu pour mesurer en particulier les flux de particules des ceintures de radiations de Van Allen
  • a été intégré au satellite belge PROBA-V (lancement 17 avril 2013)

La conception de cet appareil résulte d'échanges fructueux entre scientifiques de l'IASB (Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique) et de l'UCL (Université Catholique de Louvain-La-Neuve).

Détails: http://ept.aeronomie.be

 

 

10000 utilisateurs

SPENVIS27 février 2013 - 10000 utilisateurs pour notre outil opérationnel de météorologie spatiale SPENVIS!

Composé d’une interface web, il est utilisé par des ingénieurs lors de la définition de missions spatiales et lors de la conception d’instruments spatiaux. SPENVIS permet une première analyse des problèmes liés à l’environnent spatial et à ses effets.

 

 

 

UV index en temps réel Antarctique

Antarctica Live UV-index31 janvier 2013 - En 2007, la Belgique a commencé la construction d’une station de recherche zéro-émission en Antarctique: la station Princesse Elisabeth.

Fin 2012, l'Institut royal d'Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB) y a déployé ses capteurs pyranomètres UV-B et UV-A pour la mesure de l'irradiation solaire globale dans l'UV et dans le visible.

NewAujourd'hui les données mesurées, sont disponibles sur : http://uvindex.aeronomie.be. Elles sont importantes pour nos recherches sur la couche d'ozone stratosphérique, couche qui protège la biosphère terrestre d’une grande partie du rayonnement ultraviolet émis par le Soleil.

 

 

Archive

 

 

 

 

 

 

 

Link naar de website van het Federaal Wetenschapsbeleid
Link naar de Federale Portaalsite